Linkedin se réveille (enfin)

Tags: ,

Le moins qu’on puisse dire, c’est que les changements dans Linkedin avaient été bien maigres ces 4 dernières années (en dehors d’une belle cure de jeunesse ergonomique renforçant sa ‘usability’).

Au point que l’une des applications les plus utiles des réseauteurs sociaux (sic) avait fini par se faire dépasser par le dynamisme d’outils arrivés bien plus tard, certes tous très sympathiques mais d’un usage bien plus limité, pour ne pas dire puéril (oui, je pense en particulier à Facebook :)

Il semble cependant que les choses changent et que LI semble enfin sortir de sa torpeur avec 2 changements majeurs :

  • l’arrivée aujourd’hui en beta test d’un certain nombre d’applis certes classiques mais toujours aussi pratiques, qu’il était légitime de regrouper autour du vaisseau mère :
    • Outils de collaboration en ligne, du plus simple (mais déjà pratique) MyBox.net qui permet le stockage privé et l’échange public de vos fichiers bureautiques, au plus complet Huddle workspace
    • Syndication de contenu depuis votre blog pour les plateformes leader : Wordpress, et SixApart
    • Mise en ligne de présentations (style powerpoint) : le fabuleux Slideshare, et son homologue chez Google
    • et autres widjets moins indisepnsables mais néanmoins sympathiques : les Reading lists by Amazon (que l’on voit fleurir depuis un certain temps par ci par là), MyTravel (se synchroniser dans le temps et l’espace avec ses connexions) et Company Buzz (petit outil de veille sur des termes clés, en premier lieu sur ce qui se dit à propos de votre société, à l’instar de ce que les metacrawlers de style DiggOut4U proposaient il y a un peu plus d’une dizaine d’années… en moins abouti of course !)
  • l’arrivée récente (moins d’une semaine ?) d’une plateforme professionnelle destinée aux recruteurs, et en particulier les chasseurs : Linkedin Recruiter (voir démo ici : www.linkedin.com/static?key=corporate_landing)

On ne saurait que se réjouir de l’arrivée de ces nouveaux outils et de voir Linkedin se réveiller face à l’émergence d’un "nuage" (cloud) qui se fait chaque jour de plus en plus réel et incontournable, pour les particuliers et a fortiori pour les entreprises. (J’aurai l’occasion de discuter prochainement le dernier gros coup de Salesforce, annoncé hier sur Dreamforce.com). 

Par ailleurs, je trouve que l’on peut aussi se réjouir du fait que la politique de Linkedin soit plurielle, et que l’on ne force pas la main de l’utilisateur mais qu’on lui propose des alternatives, par exemple entre WP et SixApart, entre un nouvel entrant (Slideshare) et un mastodonte qui gagnera -malheureusement- à coup sûr la partie (Google).

Faire une réponse